Avant toi






Editions : Milady Collection Grande romance
Auteur : Jojo Moyes
Pages : 528



Bilan : Une histoire bouleversante, poignante et sublime. 

Quand j'ai entamé ce livre, je savais à peu près à quoi m'attendre au niveau de l'histoire, mais pourtant, je ne pensais pas ressentir tout ce qui m'a traversé pendant ma lecture ...

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Avant toi, c'est l'histoire de Louisa Clark, une jeune femme qui perd son emploi dans un café alors que cela fait des années qu'elle y travaille. Elle vit chez ses parents avec sa soeur, Katrina, qui a un enfant. La famille avait besoin du salaire de Lou pour réussir à vivre convenablement. Lou n'a pas le choix, elle doit trouver un autre emploi. On lui propose un contrat de 6 mois comme assistante de vie d'un jeune homme handicapé. Même si elle aimerait faire autre chose, Louisa est embauchée auprès de Will. Sa vie en sera marquée à jamais ...

Dans les premiers temps, le contact avec Will se révèle très difficile. Il ne parle pas ou s'il le fait, il est désagréable. Lou tient pourtant le coup car elle a besoin de ce travail, uniquement pour cela. Puis, au fur et à mesure, Will se dévoile un homme sarcastique et entre eux, une sorte de jeu se met en place, une complicité naît. J'ai tellement aimé voir Will s'ouvrir, par petite touche, sentir qu'il accepte la présence de Louisa et y trouve un certain plaisir ... Ils m'ont beaucoup fait rire à se chamailler sans cesse, à toujours avoir quelque chose à répliquer à l'autre. 
On traite un sujet difficile qui est celui de la tétraplégie. Pour Will, la vie est un calvaire et n'a plus de sens. Il est dépendant des autres et ne peut plus rien faire. On apprend à mesure de notre lecture à quel point il est compliqué de se reconstruire après un tel accident et comment on doit vivre, ou du moins essayer de le faire. Entre les soins, les maladies, qu'est-ce qui peut donner envie de se battre ? C'est là que Lou intervient, qu'elle arrive pour, de manière naturelle, embellir cette vie ébréchée.
Lorsque Louisa comprend que Will veut mettre fin à ses jours, que la fin de son contrat marque la date fatidique, elle ne peut se résoudre à ce sort et décide de faire ce qu'elle peut pour que Will retrouve goût à la vie. Sorties, promenades, elle va tout donner pour qu'il change d'avis, quitte à créer des problèmes avec son entourage.
C'est là que la question du droit à mourir fait donc surface. Ce thème est abordé selon les différentes perspectives, celle de Will, qui a des raisons implacables, et celles de son entourage, qui veut le voir vivre et l'aider comme il peut. On peut se mettre dans l'esprit de chacun pour le comprendre et ne pas juger trop vite les choses. C'est un point que j'ai grandement apprécié dans ce roman.

La fin m'a émue, comme le reste du livre, m'a fait pleurer, m'a soulagé. Tous ces sentiments se sont imbriqués en moi parce que grâce à tout ce qu'on a su dans cette histoire, on sait que c'est ce qui devait arriver et on comprend. Ou du moins, j'ai compris, j'ai été d'accord. 

L'histoire de Lou et Will est simplement sublime, touchante, poignante, émouvante. Rire, larmes, déception, espoir ... Tous ces sentiments mélangés pour un récit qui m'a submergé et donné des frissons. Je vous le recommande, vraiment, lisez-le.



Commentaires

  1. Chronique très touchante, il faut que je le lise!

    RépondreSupprimer
  2. Jolie chronique ! c'est vrai que ce livre est vraiment intense^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui totalement ! Il ne laisse pas indemne ..

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire ? Ça fait toujours plaisir :)

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles