L'été où je suis devenue jolie







Editions : Albin Michel
Auteur : Jenny Han
Pages : 304


Bilan : Un premier tome agréable et facile à lire. Une bonne lecture pour l'été !







Comme vous le savez peut-être, j'ai acheté l'intégral de cette trilogie en un livre, mais je me suis dit qu'il serait plus intéressant pour vous d'avancer dans l'histoire tome après tome, manière de vous rendre compte si ça vous plait !

Comme chaque été, Belly, sa mère et son frère passent les vacances chez Susannah et ses deux fils, Conrad et Jeremiah. Belly est très attirée par le sombre Conrad, même s'il reste indifférent à elle. Sous le soleil éclatant, les nuages pointent à l'horizon : Belly tombe follement amoureuse de Conrad qui accumule les conquêtes sous ses yeux. Jeremiah se déclare à Belly qui le considère comme un ami. Et entre les pichets de thé glacé, les baignades nocturnes, le sel de l'océan sur la peau, un drame couve. Belly dont le coeur bat la chamade, sent que quelque chose va changer, pour toujours...

A vrai dire, avant de commencer mon pavé de 953 pages (eh oui, les 3 tomes !) j'avais une légère appréhension quant à l'histoire, peur qu'elle soit un peu "plate" et que je n'accroche pas. Finalement, j'ai lu ce tome 1 en une journée. L'écriture est facile et agréable, ça se laisse lire en un clin d’œil !

Pour ce qui est de l'histoire, le résumé parle de lui-même en dévoilant une bonne partie des choses. Belly, Steven, Conrad et Jeremiah, leurs mères, leurs vacances, leurs sentiments, tout est dit ! (Je ne veux pas révéler le contenu en détails tout de même :P)

J'ai apprécié le personnage de Belly parce que c'est la fille, ordinaire, on peut toutes s'identifier à elle ! (Bien qu'on aille pas forcément en vacances avec des amis beaux-gosses ^^) Bref oui, elle m'a plu parce qu'elle est joviale, authentique et qu'elle représente bien une fille de 15 ans amoureuse. La seule chose qui m'a énervée à son propos c'est peut-être son côté "petite-fille" mais bon, globalement c'est une fille avec laquelle la plupart des gens seraient amis. Du coup, tout ça m'a permis de rentrer dans ses aventures sans problème et a la comprendre, à ressentir avec elle ce qu'elle ressentait, à comprendre son excitation ou ses désillusions. 
C'est grâce à ces ressentis que j'ai aimé ce livre, je le sais, parce que j'avais tellement l'impression de vivre son histoire, c'était chouette !

Pour ce qui est des autres personnages, eux aussi sont authentiques et aident à vivre le récit pleinement. Conrad, évidemment, m'a particulièrement touchée parce qu'on ressent qu'il se maîtrise, qu'il contrôle au maximum ce qu'il éprouve sans qu'on sache réellement pourquoi (enfin ...!)
Jérémiah ... J'ai aimé sa franchise et son côté "bon copain". Il est le meilleur ami qu'on aimerait tous (toutes !) avoir. Il ne se prend pas la tête avec Belly et la considère comme les autres, malgré qu'elle soit une fille.
Comme Belly, j'ai éprouvé une grande affection pour Susannah, la mère des deux garçons. Avec sa gentillesse et son soucis des autres, elle m'est apparue comme une femme au grand cœur, une femme admirable. 

Vous l'avez compris, j'ai aimé ce livre. Pas comme un coup de cœur, pas passionnément. Mais je l'ai aimé parce qu'il paraît tellement réel, parce que l'histoire est simple, sans chichis et que grâce à ses personnages attachants, elle nous touche et on entre dans le monde de Belly avec grand plaisir. Je dois bien dire que pour une lecture d'été, c'est la lecture rêvée !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles