Lucides








Editions : Robert Laffont. Collection R
Auteurs : Ron Bass & Adrienne Stoltz
Pages : 384



Bilan : Un récit troublant et qui nous transporte dans un autre monde ...





Tout d'abord je tiens à remercier Audrey du blog Le Souffle des Mots car c'est grâce à sa chronique que j'ai connu ce livre et que j'ai eu envie de le lire. Pour ma part, je l'ai également apprécié mais il me laisse un étrange sentiment depuis que je l'ai terminé ...


Sloane, première de sa classe, coule une existence paisible dans une petite ville côtière des États-Unis.
Maggie, jeune fille indépendante, entame une prometteuse carrière d'actrice à New York.
Tout les sépare, hormis une chose : en dormant, chacune rêve et vit la vie de l'autre jusque dans ses secrets les plus intimes.
Jamais encore leurs chemins ne s'étaient croisés. Jusqu'au jour ou Sloane tombe amoureuse d'un garçon...
Laquelle est réelle ? Laquelle n'est qu'un songe ?

Dès la première page, les auteurs montrent toute la complexité de ce roman car je dois l'avouer, j'ai eu du mal à comprendre ce que je lisais. Et cela a durer pendant quelques pages, le temps de je rentre dans le roman et que j'arrive à distinguer plus clairement ce que je lisais. Et puis l'enchantement a commencé... 
On suit la vie de Sloane, une fille plutôt banale et celle de Maggie, une jeune actrice, qui rêvent de la vie de l'autre chaque nuit. Cela paraît compliqué comme ça, mais le récit est simple, paisible et je me suis laissée bercée par l'alternance entre la vie de ses deux jeunes filles. Celles-ci qui rencontrent toutes deux un garçon qui va faire chavirer leur cœur. 
Dans cette partie du roman (la majeur partie), on suit tranquillement les changements dans leur vie face à l'amour qui leur tombe dessus. Il y a toujours quelques références aux rêves, toujours des paroles qui nous mettent en lien Sloane et Maggie, et leur secret, mais rien de bouleversant. Cela se fait tout seul naturellement. Et on se laisse porter, sereins, même si on a dans la tête les questions sans réponses de savoir pourquoi elles rêvent l'une de l'autre, comment c'est possible et par quel moyen on va le comprendre ...

Mais évidemment, il y a un moment où tout est chamboulé, où nos deux héroïnes semblent perdre pied et ce qui devait arriver arrive, leurs vies respectives se traversent et se mélangent. C'est à partir de ce moment que j'ai pris peur, que l'angoisse m'a gagnée face à la perspective du dénouement, que je ne voulais plus connaître la fin parce que j'avais peur de perdre ses deux êtres auxquelles je m'étais attachée ! Mais d'un autre côté, je voulais tout de même comprendre, savoir le fin mot de cette histoire et comment allaient s'en sortir les deux filles.

C'est à ce moment que je me suis perdue dans le livre, qu'il m'a laissé sur ma faim ... Parce que justement cette fin ne m'a pas contentée, je ne l'ai pas comprise !! J'ai eu beau relire et relire, je ne voyais pas ce que j'avais loupé et ce qui s'était passé ! J'ai donc demandé mes réponses afin de ne plus me sentir frustrée comme je l'étais d'une fin aussi abrupte que celle-là. Une fin qui m'a alors un peu plus apaisée mais n'a pas supprimé ce sentiment de peine vis-à-vis des héroïnes, des demoiselles si charmantes !, et de leur vie ... J'aurais préféré une fin claire, une fin où l'on sait où l'on va ! Mais à y réfléchir, l'issue que les auteurs ont donné au roman est tout à fait en accord avec l'étrangeté de l'histoire (même si cela ne me plaît pas vraiment !^^)

Pour finir, comment finir ? J'ai l'impression de ne pas encore avoir réalisé que j'ai terminé ce livre et qu'il faut maintenant que je passe à autre chose ! Il m'a bouleversé, même si la fin a été rude pour moi, ce livre est un petit bijou. Les auteurs sont fantastiques et m'ont fait voyagé comme très peu d'autres livres ont réussi à le faire. Alors je vous le conseille, lisez ce livre, vous n'en ressortirez pas indemnes, j'en ai bien peur, mais pourtant, il faut le lire, c'est incroyable ...





Commentaires

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire ? Ça fait toujours plaisir :)

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles