Le seigneur des anneaux, La communauté de l'anneau






Editions : Bourgeois
Auteur : J.R.R Tolkien
Pages : 443



Bilan : Un roman qui m'aurait probablement plu si l'histoire ne traînait pas autant en longueur ...






J'ai acheté l'intégral de la trilogie sur un coup de tête lors d'une brocante. L'affaire était très intéressante alors je me suis dit que c'était le moment de tenter cette aventure que l'on m'avait recommandé. J'ai été déçue, je dois l'avouer ...

Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l'Anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d'un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres Anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C'est pourquoi Sauron s'est juré de reconquérir l'Anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

Le résumé est plutôt alléchant, enfin pour ma part il me faisait envie ! Je m'imaginais dans un nouveau monde, un monde fantastique et riche en aventures ! J'ai trouvé ce que je cherchais en un monde inconnu et peuplé d'êtres étranges mais l'histoire m'a ... ennuyée. Ça me fait mal de le dire parce que dans le fond, l'aventure de Frodon le hobbit et sa quête avec l'anneau est intéressante mais ... tout m'a semblé trop long ! Toute l'aventure est racontée avec tellement de détails, je suis d'accord qu'il en faut pour mieux pénétrer dans un monde mais pour ma part, cela m'a empêchée de suivre l'histoire et de m’imprégner de cet univers ...
Je suis navrée en écrivant ça parce que j'avais mis des espoirs en ce livre compte tenu des avis et du prestige de cette trilogie ! Mais non, non, non, je me suis forcée à lire, tout me semblait de trop et j'avais l'impression de patauger dans ce roman. Je n'avançais pas et ça m'a refroidie, ça m'a bloquée et je n'ai pas pu apprécier ce premier tome ! Les descriptions à répétition m'ont à chaque fois cassée dans mon élan et brisées l'action qui se déroulait de sorte que cette rupture m'a fait perdre le fil de l'histoire et des péripéties ...

Si vous avez lu ce roman dites-moi, racontez-moi ce que vous en avez pensé pour que je comprenne ce que certains ont ressenti, pourquoi certains ont adoré et dévoré ce bouquin, que j'essaie de savoir ce qui a pu me manquer ...

De fait, je ne me sens pas prête à lire la suite, bien que je l'ai sous la main, j'ai envie de lire quelque chose de vivant et entraînant, ce côté qui m'a manqué avec ce tome. Pourtant, j'ai toujours cette curiosité de savoir comment vont évoluer les choses et le dénouement final ! Parce que je me suis quand même, un peu, attachée à certains personnages mais pas maintenant, j'ai besoin de digérer ma lecture et, ma déception ...

Commentaires

  1. salut après avoir lu cette page je tenais a rajouter (en tant qu'amoureux inconditionnel de cette série) que la trilogie du seigneur des anneaux est assez différente de ce que l'on pourrais imaginé.. Comme tu la dis il est long.. trèèèèès long ^^ pour être franc celons moi cette trilogie ne peut être lu que par des amoureux des films (qui sont juste magnifique soit dite en passant), pour des personnes qui veulent en connaître plus sur cette univers unique et particulier... Enfin tout sa pour dire que je rejoins ton point de vu sur le faite que si vous chercher un livre pour vous distraire ne lisez pas le seigneur des anneaux ^^ Par contre si vous voulez quand même lire un livre en lien avec cette Univers je vous conseille "Bilbo le Hobbits" qui se déroule avant cette trilogie :) bcp plus facile a lire et il est adapté au cinéma en ce moment ! :D

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire ? Ça fait toujours plaisir :)

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles