Sa Seigneurie







Editions : Tribal Flammarion
Auteur : Shaïne Cassim
Pages : 160



Bilan : Un roman qui se lit rapidement mais qui manque de profondeur ...







J'ai trouvé ce livre par hasard et me suis laissée intriguer par son résumé :

Simon, 17 ans, est grand, mince, a les mains fines, un teint pâle parsemé de taches de rousseur, un cou de cygne, une peau veloutée. Au lycée, on le surnomme d’ailleurs Bambi. Aussi, depuis longtemps, il met un point d’honneur à rester délicat et compassé. Et répète à satiété des expressions comme « Doux Jésus » et « Seigneur ». Pour se rendre en cours, il porte des costumes anglais et des boutons de manchette. Et puis il entretient une relation plus qu’ambiguë avec sa marraine. Mais Rose, une voisine et camarade de classe, vient bouleverser le quotidien monotone de notre dandy.

Je dois avouer que je n'ai pas vraiment été conquise par ce roman. L'histoire aurait pu être belle et envoûtante mais il n'en fut rien pour moi.
J'ai trouvé qu'il manquait de détails et d'explications quant aux événements qui se déroulent dans ce roman. La relation entre Simon et Rose est ambiguë, il y a divers moments que je n'ai pas compris.
J'ai eu du mal à entrer dans ce roman qui est trop saccadé, les actions se suivent sans qu'on y trouve un lien, le passé et le présent se mélangent mais on ne comprend pas. 
Trop de non-dits, de sous-entendus sont faits dans ce livre, l'auteur n'explique pas clairement ce qui est ressenti par chacun des personnages, si bien que je n'ai pas compris grand chose dans l'évolution de l'histoire de Simon et Rose.

Ce roman fut une déception, il s'est lu très rapidement mais l'histoire est racontée d'une manière rop superflue pour qu'on en saisisse réellement le sens et les enjeux. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles