Le magasin des suicides







Editions : Pocket
Auteur : Jean Teulé
Pages : 157



Bilan : Un livre assez décalé auquel je n'ai pas vraiment adhéré mais dans lequel j'ai néanmoins trouvé une symbolique forte.







J'avais entendu parlé de ce livre en des termes positifs, c'est pourquoi j'ai décidé de tenter l'expérience, j'en ressors assez mitigé ...

Vous avez raté votre vie ?
Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l'on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre...
Ce roman nous plonge dans la vie de la famille Tuvache qui se révèle être plutôt atypique puisque  elle tient un magasin où l'on vend de quoi se suicider ! Tout leur univers est bien cadré, parents comme enfants évoluent dans un univers assez lugubre et s'en portent bien. Pourtant un jour, un "problème" va leur arriver, la naissance de leur troisième enfant, aussi souriant et heureux qu'ils sont tristes et mornes.

Dès le début j'ai senti que l'ambiance n'allait pas être à mon goût. Ses parents qui donnent la mort aux gens et incitent leurs enfants à être de même, je n'ai pas réussi à me plaire dans cet environnement. L'arrivée de la bonne humeur d'Alan, leur petit dernier, le comportement qu'ils vont avoir avec lui parce qu'il dénote dans leur vie, j'ai eu du mal à m'y faire.

Lorsque la situation se met à échapper à cette famille aux mœurs peu courantes, on sent que les choses vont évoluer, mais on ne sait pas quand, ni comment ... 

Finalement la fin m'aura quelque peu contentée, elle redonne une touche d'espoir qui fait du bien. Parce qu'au-delà de l'histoire en elle-même, il y a le message qu'on peut y trouver. Même dans les endroits les plus sombres, la lumière peut briller, les choses peuvent changer. Comme si rien n'était définitif, que tout évoluait sans cesse. J'y ai vu une forme d'espoir, une manière de croire que l'on pouvait tous arriver à quelque chose sans forcément passer par une solution aussi radicale que le suicide, il suffit d'une seule personne, d'un seul événement, pour que tout puisse changer ...
Alors même si l'histoire ne pas réellement plu, j'ai apprécié ce livre par la symbolique qu'on y trouve. 

Commentaires

  1. Contente de voir que tu as quand même apprécié ce livre :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Un petit commentaire ? Ça fait toujours plaisir :)

Posts les plus consultés de ce blog

Et tu n'es pas revenu

Un long dimanche de fiançailles