La Cave



Editions : Hachette

Auteur : Natasha Preston
Pages : 375 (ebook)


Bilan : Un thriller young adult qui intéressera les jeunes comme les moins jeunes, très belle réussite de l'auteur !





Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir…

Un thriller en Young Adult ? J’ai voulu tester, surtout que le résumé m’intriguait …

Autant vous l’avouer, une fois commencé, je n’ai pas réussi à me décrocher de ma liseuse tant je voulais savoir ce qui allait se passer, et si les filles allaient s’en sortir !

Certes, les premières pages m’ont semblé un peu abruptes. Summer est enlevée très rapidement, je n’avais même pas eu le temps d’assimiler les personnages, mais si l’on y réfléchit, cela permet d’entrer directement dans le vif du sujet, pas besoin de tergiverser. Finalement, j’ai donc réussi à me mettre dans cette histoire.

Et quelle histoire !! Summer/Lilas se retrouve enfermée avec trois autres jeunes filles dans une cave aménagée par un psychopathe maniaque qui cherche à se créer une famille !

On va suivre son évolution au fil des jours, la découverte du lieu, de ce qui l’attend, la peur, l’inquiétude, mais elle ne se résilie pas à cette vie. Contrairement aux autres filles qui semblent presque aimer l’endroit où elles se trouvent, Summer sait que ses proches la recherchent, et elle fera tout pour s’en aller au plus vite.

L’auteur a fait un choix très intéressant en nous donnant trois points de vue : Summer, Trèfle, et Lewis, le petit ami.

Ce sont les deux premiers personnages qui m’ont paru les plus pertinents à suivre (bien que Lewis nous permette de vivre le quotidien des recherches mises en place et de l’avancée de la police). On vit le quotidien des filles, deux douches par jour, pas trop de maquillage, des vêtements imposés, les repas avec Trèfle … On en apprend également plus sur le ravisseur. Et c’est très important de pouvoir découvrir quelques bribes de son passé pour comprendre ce qu’il fait, et ce qu’il ressent.
Cet homme semble incontrôlable et fait vivre des choses très dures à « ses fleurs », des choses qui les marqueront à vie … 

Même si j’ai apprécié ce roman, la fin m’a semblée trop rapide. J’aurais aimé en savoir davantage sur les motivations de Trèfle, sur les avancements de la police … Le syndrome de Stockholm aurait également pu être plus approfondit puisque certaines filles de la cave semblent en souffrir.


Il n’en reste pas moins que j'ai été tenue en haleine par cette histoire effrayante et saisissante, avec des personnages qu’on déteste, d’autres dont on se prend d’affection, mais également certains qu’on n’arrive pas à comprendre … Tous ces ressentis mêlés nous laissent avec un bon récit, je vous le conseille ;)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un long dimanche de fiançailles

Petit Pays